Dossier du mois : Le projet d’établissement

A/Qu’est qu’un projet d’école ?
Un projet d’établissement est une activité parascolaire. C’est à dire en dehors des horaires d’apprentissage. Il apporte un appui significatif au savoir, savoir faire et savoir être des apprenants. Il se déroule souvent dans l’établissement hissant l’école comme lieu de vie.
Généralement l’école a pour mission, dans le respect du principe de l’égalité des chances, d’instruire de sociabiliser et de qualifier les élèves, tout en le rendant aptes à entreprendre et réussir u parcours scolaire. Elle réalise sa mission dans le cadre d’une loi d’orientation mis en œuvre par le Ministre de l’éducation nationale et de la formation professionnelle. A chaque rentrée, un circulaire oriente le système éducatif avec des précisions énumérées.
Ainsi le projet d’école est mentionné dans les points 7et 8 du circulaire 2016/2017.
7-Du collège au primaire, les attendus du fin de cycle étant précisés dans les programmes, les responsables des établissements scolaires devront mettre en place des projets pédagogiques adaptés à chaque établissement scolaire en vue d’atteindre les objectifs fixés.
8-Par ailleurs, il convient de donner à notre école, un sens, un rôle dynamique en renforçant l’articulation nécessaire entre les activités d’enseignement du maitre et les activités d’apprentissage de l’apprenant.
Il tient compte des situations locales de l’école et des besoins de ses publics. Il présente des objectifs concrets en rapport avec les programmes des apprentissages. Il est soumis au conseil de l’école, donc à l’avis des parents d’élèves. Le projet est élaboré, réalisé et évalué périodiquement avec la participation des élèves, des parents et de l’encadrement.
Le projet d’école contient les orientations propres à l’école et les objectifs pour améliorer la réussite des élèves. Il peut inclure des actions pour valoriser ses orientations et les intègre dans la vie de l’école. Il peut s’articuler autour de nombreuses thématiques : développement durable et sociale. Le projet se présente sous deux approches : Une première axée directement sur le renforcement des contenus .C’est le projet pédagogique. La seconde approche s’active par le biais d’un projet éducatif avec un apport indirect sur les compétences .Il peut durer une année scolaire ou sur plusieurs années selon les objectifs fixés.
Approche Pédagogique
-Instruire : développement des compétences (soutien de renforcement hors classe)images-2
Approche Educatif
-sociabiliser : Impliquer l’élève comme un acteur du rôle social qu’il a à jouer dans le maintient d’une école dynamique.
-Qualifier : L’engagement maximal de l’élève face aux défis qu’il a personnellement à relever (participation à la vie de l’école).
Le rôle du Conseil d’École
Le Conseil d’établissement analyse la situation de l’école, principalement les besoins des élèves, les enjeux liés à la réussite des élèves ainsi que les caractéristiques et les attentes de la communauté qu’elle dessert .Sur la base de cette analyse, on adopte le projet, voit à sa réalisation et procède à son évaluation périodique.
Pour l’exercice de ces fonctions, le conseil d’établissement s’assure de la participation des personnes intéressées par l’école.
Le plan de réussite
Le plan de réussite comporte :
-Les moyens à prendre en fonction des orientations et des objectifs du projet éducatif, notamment les modalités relatives à l’encadrement des élèves
-Les modes d’évaluation de la réussite de la réalisation du plan de réussite
-Le plan de la réussite est révisé périodiquement et, le cas échéant, il est actualisé.
B/Comment construire un projet d’école
1. Avant :

Préparer les grandes lignes du projet
1. Objectifs (en termes de compétences, savoirs, savoir-faire et/ou savoir-être)
2. Plus value attendue quant
•à la motivation des élèves,
•aux compétences disciplinaires,
•aux compétences transversales,
•aux savoirs et savoir-faire,
•au savoir-être ?

3. Besoins : compétences techniques, matériel, appuis internes et extérieurs… : ai-je des possibilités de les trouver ?
4. Problèmes prévisibles
•techniques : disponibilité du matériel,
•sociaux : accès des élèves au matériel, par exemple,
•organisationnels : accessibilité des locaux, collaboration avec des collègues, disponibilité des uns et des autres… ?
5. Solutions : comment puis-je envisager de résoudre ces difficultés ? Avec quelle aide (y compris celle des élèves) ?
6. Critères d’évaluation : fixer un certain nombre de critères, choisis en fonction des objectifs et qui permettront d’évaluer le projet à la fin.
7. liste des tâches à réaliser

Planifier en fonction des réponses précédentes
1. Combien de temps durera le projet dans son ensemble ?
2. Comment s’intégrera-t-il dans le programme des cours, dans le calendrier de l’année scolaire ?
3. Est-il possible de quantifier en temps les différentes tâches ?
4. Comment celles-ci s’organisent-elles les unes par rapport aux autres dans leur déroulement?

Distribuer les rôles
1. Enseignant
2. Élèves,
3. Éventuellement autres intervenants : collègue d’une autre discipline, ressource extérieure…

Préparer avec les élèves
1. Un règlement général de fonctionnement du projet,
2. Un descriptif éventuel des différentes tâches (surtout celles qui seront déléguées à des personnes non impliquées dans le projet),
3. La mise en place éventuelle d’un « comité d’élèves » chargé de prendre en charge certaines responsabilités.

2. Pendant le travail, chacun veillera :

1. au respect du règlement, au bon déroulement des tâches,
2. au maintien d’un climat relationnel positif dans le groupe,
3. à être le gardien du temps en respectant
•le planning,
•les limites des disponibilités des uns et des autres.

3. Après :
1. Evaluer avec les participants.
Évaluer son projet en fin de parcours grâce à des indicateurs qu’on s’est donnés au départ est
souvent un peu oublié, dans l’effervescence de l’année scolaire ; toutefois, il s’agit d’une étape importante car cette évaluation
•clôture le projet en donnant l’occasion à chacun des participants de s’exprimer,
•permettra une autre année de ne pas repartir à zéro mais de gagner beaucoup de temps.
Il est utile de se poser quelques questions :
•Les objectifs de départ ont-ils été atteints ?
•A-t-on respecté
 Le planning,
 Le rôle de chacun ?
•Le profit pédagogique est-il tangible, par rapport à l’investissement ?
2. Diffuser son projet.
Diffuser son projet, même à un niveau tout à fait interne (la section, d’autres professeurs, le chef d’établissement…), apporte, à tous mais plus particulièrement aux élèves, une récompense pour le travail effectué.
3. Prévoir les ajustements éventuels pour un autre projet.

Moustapha Djama Mohamoud
PIC

images-2

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*